LA JUVENTUS CHAMPIONNE D’ITALIE !!!



Juventus championne SI

En s'imposant 2-0 ce soir face à la Sampdoria, la Juventus a remporté son 9e scudetto consécutif, le 38e de sa fabuleuse histoire. Quatre jours après avoir manqué leur premier "Match point", les bianconeri ont définitivement clôturé les débats avec deux journées d'avance.

Ce Scudetto, la Vieille Dame le remporte au terme d'une saison étrange, conditionnée par cette crise sanitaire qui a contraint les équipes à plus de trois mois d'arrêt forcé avant une reprise marathon qui s'achèvera le week-end prochain contre la Roma.

Si la Lazio semblait encore en course avant le lockdown, la crise est venue redistribuer toutes les cartes. De son côté, malgré les grandes difficultés rencontrées durant ce sprint final, la Juve est parvenue à conserver et maintenir sa première place. Avec ce neuvième scudetto consécutif, l'équipe turinoise entre encore un peu plus dans l'histoire du Calcio, n'en déplaise à tous nos adversaires qui espéraient voir l'Inter, l'Atalanta et la Lazio détrôner le club bianconero.

Si on ne peut que ce réjouir de ce nouveau succès historique, on peut également regretter le manque de continuité et la progression souvent stagnante de l'équipe de Maurizio Sarri durant l'ensemble du championnat. Il est cependant vrai que pour sa première année en bianconero, l'entraîneur toscan aura dû affronter une des saisons les plus compliquées de l'histoire du Calcio, avec un Covid-19 qui sera venu le titiller durant une saison pourtant déjà compliquée de base.

L'été dernier, Maurizio Sarri s'est vu confier une double mission en arrivant à la tête de la Juventus: donner une nouvelle identité à l'équipe, tout en lui permettant de continuer à gagner en Italie et en Europe. Mission partiellement réussie donc pour lui puisqu'il a remporté ce soir son premier trophée en Italie, après être passé à côté de la Supercoupe d'Italie et de la finale de Coupe d'Italie plus tôt dans la saison. Quant à l'objectif européen il reste accessible même si, pour disputer la Final Eight de la Ligue des Champions, la Juve devra absolument l'emporter le 7 août prochain face à Lyon. Au niveau du spectacle, nous n'y sommes pas encore tout à fait et seul un mois d'août positif pourrait redorer une saison globalement mitigée.

Peu soutenu par le monde extérieur, Sarri croit en son projet et il bénficie du soutien des dirigeants et d'une bonne partie de son vestiaire, avec les piliers de l'équipe qui le soutiennent et qui sont conscients qu'ils sont les premiers responsables de ce mental souvent défaillant. Tout au long de la saison, Sarri aura été fortement critiqué et insulté par une grande partie des tifosi bianconeri. D'abord pour son style et son apparence, peu digne du Monde Juve aux yeux de certains. Ensuite pour le manque de continuité, le manque d'âme (avec il est vrai souvent un évident manque de détermination) et le jeu souvent très décevant de son équipe. Sarri n'est pas encore vraiment parvenu à imposer son empreinte et à rendre l'équipe aussi spectaculaire et aussi brillante que l'espérait Andrea Agnelli en début de saison. L'entraîneur de 61 ans sait que son équipe a une grosse marge de progression et que la saison prochaine ne pourra qu'être meilleure sur le plan du jeu.

Et puis soyons un minimum réalistes, il faut bien avouer que la tâche initiale n'était déjà pas simple. Sarri savait qu'il n'allait pas être évident de changer la mentalité, la personnalité et l'âme d'une équipe habituée à jouer d'une certaine manière et à gagner depuis de nombreuses années. Il aura cependant eu l'intelligence et la maturité de ne pas imposer son style et son empreinte. A l'inverse, il aura su s'adapter à la mentalité de la Juve, aux caractéristiques des joueurs mis à sa disposition, sans même avoir eu l'occasion d'accueillir au sein de son effectif des joueurs aux caractéristiques adaptées à son type de jeu. Le prochain mercato devrait d'ailleurs aller dans ce sens, comme en témoignent les arrivées de Dejan Kulusevski et Arthur Melo.

La bonne nouvelle est que Sarri est le premier à avoir conscience de tout ce qu'il reste à accomplir et à faire pour rendre son équipe encore plus belle et séduisante. Ne perdons pas non plus de vue qu'il est celui qui aura su faire coexister Ronaldo et Dybala. Ce que Max Allegri n'était par exemple pas parvenu à faire. Car si la Joya a disputé sa plus belle saison en bianconero et que Ronaldo est en passe de devenir le meilleur buteur du championnat italien, on le doit aussi un peu à Sarri.

Il reste plusieurs problèmes à régler et une mentalité à améliorer, mais voyons déjà le verre à moitié plein. Il est clair que l'équipe de Sarri est encore perfectible mais il n'aura pas non plus affronté la saison la plus simple. Son premier scudetto doit donc être vu comme la première étape d'une révolution qui n'a fait que débuter cette saison. En sachant que l'objectif européen reste accessible et que l'équipe a avant tout besoin de notre soutien inconditionnel.

En attendant, savourons à distance ce 38e scudetto. Car ce Covid-19 sera même parvenu à venir gâcher la fête du peuple bianconero.







Copyright © 2018 - 2022 - JUVENTUS-FR.COM - Tous droits réservés.

Juventus-fr.com est le site de la première communauté francophone de la Juventus de Turin. Il vous permet de suivre toute l'actualité de la Juventus, en français. Actualité générale, Interviews, Calendrier, Classement, Mercato, Juventus Women, Primanvera, Jeunes,...

Ce site n’est pas le site officiel de la Juventus Football Club S.p.A. – Les marques, signes, et écusson sont la propriété exclusive de la Juventus – Le site officiel de la Juventus est www.juventus.com

Juventus-FR

GRATUIT
VOIR