Hellas Verona-Juventus : les mots d’Allegri après la défaite





Massimiliano Allegri s'est exprimé à la presse après la défaite (2-1) face à l'Hellas Verona au stadio Marcantonio Bentegodi. Retrouvez ses déclarations dans cet article.

 

Hier, vous avez dit que le silence était nécessaire maintenant. Quelle explication donne-t-il ?

"Nous savions que Vérone est une équipe qui court et presse, et tant qu'elle maintient ces rythmes, cela vous crée des problèmes. On a perdu tellement de duels aériens, tellement de contrastes, ils ont fait plus de fautes que nous : c'est bien que Vérone ait gagné la partie. Dans ces moments-là, il fallait se mettre sur un pied d'égalité avec eux. Même avec Sassuolo, nous avons gagné peu de contrastes. Le football n'est pas du fleuret, il est fait de contrastes, de duels aériens et de qualité. Pour l'instant, il suffit de se taire, à commencer par moi : nous sommes tous responsables de ce classement. On a un match important mardi, après on pensera au championnat."

Est-ce une question de détermination plutôt que de tête ?

"Quand on marquait un point, on jouait avec une détermination différente. Maintenant, à certains moments, nous laissons certains avantages aux adversaires. Avec Sassuolo on a eu beaucoup d'occasions, même ce soir on en a eu, mais il faut absolument changer de registre et comprendre le moment : dans le foot ça peut arriver, ce n'est pas parce qu'on est la Juventus qu'on gagne naturellement. Non, il faut courir, se sacrifier. Je n'ai jamais vu une grande équipe snober son adversaire quand ils ont gagné des championnats ou des trophées."

Le seul qui essaie de montrer l'exemple est Dybala.

"Il a fait un bon match, il s'améliore. Il y a aussi Chiellini, Bonucci n'était pas censé jouer, puis Rugani a eu de la fièvre, de Ligt a eu le même problème qu'il avait ressenti avant la Roma. Peut-être que quelqu'un est fatigué, je vais devoir l'évaluer."

Par quoi partons nous ?

"J'ai parlé à l'équipe, j'ai dit qu'en ce moment il doit y avoir un silence absolu, il faut absolument le faire. Maintenant, nous devons récupérer de l'énergie et jouer contre le Zenith."

Pourquoi n'y a-t-il pas eu de choc émotionnel ? N'est-ce pas inquiétant ?

"Ce n'est pas que la Juve ne le veuille pas, c'est que nous devons faire un pas de plus. Nous jouons bien certains moments, d'autres moins bien, et je ne dis pas que qualitativement. Mais pour l'instant il n'y a plus qu'à travailler, il faut s'en sortir tous ensemble, en étant conscients de la période malheureuse de la Juventus."

Êtes-vous toujours convaincu que c'est ainsi ou devez-vous insérer quelque chose de différent ?

"Donner des explications ne sert à rien. Dans les vingt premières minutes contre Sassuolo, ils n'ont pas quitté la surface, avec Empoli c'était la même chose. Aujourd'hui, ils nous ont sauté dessus et nous avons dû réagir différemment. Nous devons juste travailler, je le répète. Je suis très réaliste : quand on avait un point on se battait pour le salut, maintenant qu'on en a quinze on se bat pour le milieu de tableau. Mais dans le football, il y a aussi ces moments : il faut les affronter avec lucidité, se taire, mettre la queue entre les jambes et travailler."







Copyright © 2018 - 2022 - JUVENTUS-FR.COM - Tous droits réservés.

Juventus-fr.com est le site de la première communauté francophone de la Juventus de Turin. Il vous permet de suivre toute l'actualité de la Juventus, en français. Actualité générale, Interviews, Calendrier, Classement, Mercato, Juventus Women, Primanvera, Jeunes,...

Ce site n’est pas le site officiel de la Juventus Football Club S.p.A. – Les marques, signes, et écusson sont la propriété exclusive de la Juventus – Le site officiel de la Juventus est www.juventus.com

Juventus-FR

GRATUIT
VOIR