La Serie A reprend ses droits, la Juve reste l’ennemi public numéro 1 !





Exactement 90 jours après avoir disputé son dernier match officiel (défaite 2-0 sur le terrain de la Sampdoria), la Juventus inaugure ce soir à Parme (18h00) la Serie A version 2019/20. L'excitation est à son paroxysme, la tension également. Après huit années en mode survol (ou presque), le peuple bianconero espère vivre une saison footballistique plus palpitante que jamais... mais toujours aussi riche en succès !

Une Serie A redevenue attractive

Si la Serie A avait déjà repris du poil de la bête la saison dernière, notamment avec l'arrivée en Italie de Cristiano Ronaldo, on peut dire que l'attractivité et l'intérêt pour le championnat italien a connu une belle accélération cet été. Les arrivées en Italie de joueurs du calibre de De Ligt, Lukaku, Godin, Ribéry, Rabiot, Ramsey, Balotelli et Zappacosta en sont la preuve.

Alors soyons clairs, la Serie A n'a pas encore retrouvé son "appeal" des années '80 et '90 lorsque les joueurs voulaient absolument venir jouer en Italie. Mais quelque chose a changé, c'est indiscutable. Et le mérite est partagé. Sans doute les suites de l'effet CR7, arrivé de façon plutôt inattendue dans notre championnat l'été dernier. Le mérite revient également aux mesures fiscales qui ont été prises fin juin à la suite du "décret croissance". Un véritable coup de pouce du gouvernement italien envers les clubs. Les dispositions prises permettant en effet aux italiens et étrangers qui s'installent en Italie après au moins deux ans passés à l'étranger, et qui s'engagent à y rester au moins deux ans, de bénéficier, pendant cinq ans maximum, d'avantages fiscaux non négligeables. C'est aussi cela qui a poussé Antonio Conte à rentrer au bercail. 

Mais le mérite de cet été revient aussi à des clubs plus ambitieux qui n'y sont pas allés de main morte dans leurs investissements cet été, relevant indirectement le niveau de la Serie A. Et tout cela est de bon augure pour la saison !

La Juventus, l'ennemi public numéro 1

Après avoir remporté huit scudetti consécutifs, la Vieille Dame est plus que jamais l'ennemi public numéro 1 en Italie. L'équipe que tout le monde aura à cœur de battre ou d'abattre. Le mercato de l'Inter de Milan a d'ailleurs trouvé son origine que dans la volonté du club interiste (de Marotta in primis) de mettre fin à la suprématie et à la domination de la Juventus. Ne voulant plus être un club de seconde zone, l'Inter a réalisé des investissements importants dans l'optique d'aller chercher le scudetto dès cette saison. Sur papier, et forte de la présence de Conte, l'Inter est sans doute le principal concurrent de la Juventus. Mais comme toujours le verdict arrivera des terrains.

Plus discrète mais pas moins forte, l'équipe de Naples misera sur la stabilité. Par rapport à la Juve et à l'Inter, la formation de Carlo Ancelotti a apporté moins de changements. Une continuité qui devrait garantir au club napolitain une certaine efficacité.

On suivra avec une attention particulière le début de saison de la Fiorentina. Le club de Rocco Commisso, l'homme d'affaires et milliardaire italien, a de grandes ambitions et le mercato réalisé par la société viola le prouve (notamment avec les arrivées de Ribéry et Boateng), tout comme le fait d'avoir conservé quasi bien malgré lui Federico Chiesa. 

Un été mouvementé à la Juventus et une équipe toujours en construction.

Après cinq saisons passées aux côtés de Max Allegri, les dirigeants de la Juventus ont estimé que l'heure était venue de prendre un nouveau virage. Ils ont ainsi nommé Maurizio Sarri à la tête de l'équipe. Un changement de grande ampleur qui a pour objectif de moderniser et rendre plus spectaculaire le jeu de l'équipe tout en continuant à gagner.

L'arrivée de Sarri a eu plusieurs conséquences: un nouveau staff technique, un nouveau staff médical et surtout de nouvelles méthodes de travail, une nouvelle identité à donner à une équipe qui a dû sortir de sa zone de confort après cinq saisons consécutives plus ou moins stables.

Depuis la reprise en juillet, l'équipe a bien travaillé sous les ordres de son nouvel entraîneur. Les derniers matches amicaux ont cependant montré (et c'est bien normal) que le groupe avait encore besoin de temps et de pratique pour assimiler les concepts et idées de Sarri. On ne change pas du tout au tout du jour au lendemain et le risque est clairement de voir une Juventus en recherche d'identité durant les premiers matches de la saison. Un risque inévitable que le club avait prévu. Ce qu'il avait peut-être moins anticipé, c'est le fait de tomber sur Naples dès la deuxième journée.

La pneumonie est également venue perturber les plans de Sarri, qui a dû prendre un peu de recul ces derniers jours. C'est à distance et par l'intermédiaire de ses collaborateurs que l'entraîneur a préparé son équipe au match contre Parme. Il ne sera d'ailleurs pas présent sur le banc ce soir et il manquera également la réception de Naples le week-end prochain !

On regrettera également, et bien que ce soit le cas pour tout le monde, que le marché des transferts ne prenne fin que le 2 septembre, soit une semaine après la reprise. Une date de clôture sans doute un peu trop tardive qui a perturbé le mental de certains joueurs, les stratégies des clubs et donc l'harmonie au sein des groupes.

Le programme de cette première journée

Samedi 24 août

Parme – Juventus (Parme)

Fiorentina – Naples (20h45)

Dimanche 25 août

Udinese – AC Milan (18h00)

Hellas Vérone – Bologne (20h45)

Cagliari – Brescia (20h45)

AS Rome – Genoa (20h45)

Sampdoria – Lazio (20h45)

SPAL – Atalanta (20h45)

Torino – Sassuolo (20h45)

Lundi 26 août

Inter Milan – Lecce (20h45)

 







Copyright © 2018 JUVENTUS-FR.COM - Tous droits réservés.

Juventus-fr.com est le site de la première communauté francophone de la Juventus de Turin. Il vous permet de suivre toute l'actualité de la Juventus, en français. Actualité générale, Interviews, Calendrier, Classement, Mercato, Juventus Women, Primanvera, Jeunes,...

Site réalisé par l'Agence web Atoneo

Ce site n’est pas le site officiel de la Juventus Football Club S.p.A. – Les marques, signes, et écusson sont la propriété exclusive de la Juventus – Le site officiel de la Juventus est www.juventus.com