Critiqué par les tifosi, Sarri a le soutien de la Juventus



Coupe Italie, Naples-Juventus Sarri

Maurizio Sarri le savait en arrivant à la Juventus: il n'allait pas être simple pour lui de faire partie du monde bianconero et d'entrer dans le cœur des tifosi de la Vieille Dame. Le monde extérieur lui est hostile, une bonne partie des tifosi lui témoignant de la haine, lui reprochant son manque de charisme, son style peu approprié à la Juve et/ou son système de jeu jugé peu efficace et peu spectaculaire. La défaite de mercredi en finale de Coupe d'Italie et le second trophée perdu cette saison (après la Supercoupe d'Italie) n'a malheureusement pour lui rien arrangé son cas. Les #Sarriout prolifèrent plus que jamais sur la toile.

Mais alors le coach de 61 ans risque-t-il sa place ? Absolument pas, du moins pas pour l'instant. Une chose est le jugement des tifosi, du monde extérieur et de tous les pseudo-analystes, une autre est ce qui se dit, se fait et se sait en interne. A l'heure actuelle, Sarri a le soutien absolu des dirigeants et des joueurs de l'équipe. Son destin en bianconero ne dépend pas de la sympathie que le peuple bianconero peut lui témoigner ou non, ou encore de l'image qu'il véhicule.

Oui la Juventus a perdu la finale aux penaltys, oui l'équipe n'a pas montré son plus beau visage lors de deux premiers matches post-Covid, mais les raisons sont multiples. Plutôt que d'enfoncer l'équipe et le coach ou de chercher un coupable comme peuvent souvent le faire les tifosi, les dirigeants cherchent à les soutenir afin que le restant de la saison soit plus positif. Lorsqu'ils ont misé sur Sarri, ses idées et sa philosophie de jeu l'été dernier, les dirigeants savaient que le processus de métamorphose de l'équipe n'allait pas se faire du jour au lendemain. Le 8 mars dernier, contre l'Inter, la Juve avait disputé un de ses meilleurs matches de la saison... Et ensuite trois mois d'arrêt forcé sont venus ruiner une partie du travail qui avait été réalisé jusque là., ou du moins ralentir la progression de l'équipe.

La réalité objective est que l'équipe a repris sa préparation le 18 mai dernier, qu'il a été nécessaire nécessaire de retonifier les muscles des joueurs, d'effectuer une nouvelle préparation après plus de 70 jours d'inactivité afin que l'équipe soit finalement prête pour disputer une demi-finale et une finale de Coupe d'Italie, sans avoir disputé le moindre match amical au préalable. La réalité est que la condition physique de l'équipe n'est pas et ne peut pas être au top aussi rapidement. Alors oui, cela vaut pour toute les équipes, y compris pour Naples, mais l'autre réalité est qu'un manque de condition physique pénalise avant tout les équipes qui ont pour ambition d'attaquer et de dominer les matches, bien plus que les équipes qui défendent avec tous leurs hommes comme l'a majoritairement fait Naples mercredi à Rome.

Difficile pour une équipe comme la Juventus de se montrer efficace et prolifique devant si ses joueurs clés tels que Cristiano Ronaldo, Paulo Dybala et Douglas Costa manquent de fraîcheur, d'éclat et de jus en phase offensive comme ce fut le cas contre le Milan et contre Naples. La solidité défensive et l'organisation affichées lors de ces deux premiers matches ne peuvent malheureusement pas suffire pour gagner un match et pour percer les défenses adverses.

Si les tifosi pointent durement Sarri du doigt, le club se doit d'analyser la situation dans son ensemble, avec des faits objectifs du terrain. Agnelli est le premier à être conscient de la situation complexe à laquelle l'équipe doit actuellement faire face et ce n'est pas une finale perdue aux penaltys qui modifiera sa perception des choses. Sarri et ses joueurs seront jugés sur les résultats obtenus après les deux mois à venir, en championnat et en Ligue des Champions, les deux principaux objectifs de la saison.

De leur côté, les piliers de l'équipe sont les premiers à être déçus après la défaite de mercredi. Mais ils sont également les premiers à soutenir Sarri et à tenter de secouer l'équipe avant la reprise du championnat et le match de lundi à Bologne. L'espoir est de voir une équipe déjà plus brillante et pleine de rage de vaincre en Emilie-Romagne. On aime croire et penser que la défaite contre Naples servira d'electro-choc pour booster et unifier le groupe.







Copyright © 2018 - 2021 - JUVENTUS-FR.COM - Tous droits réservés.

Juventus-fr.com est le site de la première communauté francophone de la Juventus de Turin. Il vous permet de suivre toute l'actualité de la Juventus, en français. Actualité générale, Interviews, Calendrier, Classement, Mercato, Juventus Women, Primanvera, Jeunes,...

Ce site n’est pas le site officiel de la Juventus Football Club S.p.A. – Les marques, signes, et écusson sont la propriété exclusive de la Juventus – Le site officiel de la Juventus est www.juventus.com

Juventus-FR

GRATUIT
VOIR