Juventus : Pavel Nedved passe au révélateur !





Bras droit du président de la Juventus Andrea Agnelli, Pavel Nedved est un homme qui participe activement à la vie du club depuis plusieurs années. S'il ne parle pas souvent aux médias, il a livré une longue interview devant la presse il y a quelques jours et évoque le club, ses missions, l'avenir... 

 

Voici un petit florilège des déclarations du vice-président de la Juventus présent à la salle olympique du pavillon 1 à l'occasion de la Foire du livre.

 

Sur l'Allianz Stadium mais également les stades en Italie 

"Notre stade, notre enceint, C'est la fierté de nous tous, du club et des supporters. Cela vient particulièrement à l'esprit. Posséder un stade et en être propriétaire est une grande fierté. Devoir soutenir le club pour qu'il conserve ce statut d'excellence. Nous vivons sur notre peau le bonheur de pouvoir représenter la Juve. En Italie, il y a deux protagonistes sur le terrain : l'administration et les investisseurs. C'est une course, un objectif à moyen terme car il faut de la patience et des millions et cela peut aller à l'encontre de tous les objectifs sportifs car cela demande beaucoup d'argent. Mais si on veut proposer un produit important, il faut investir, c'est la base."

Quels stades vous ont impressionné ? 

"Jouer au Bernabeu ou à Old Trafford. Ce sont des stades où vous allez au-delà de tout ce que vous pouvez faire. Ce sont des équipes historiques qui ont quelque chose de plus que les autres, entrer dans ces installations est incroyable. Maintenant, lorsque vous parcourez l'Europe, vous trouverez des systèmes bien améliorés. Celui de Prague a également changé, maintenant ils pensent en faire un juste pour l'équipe nationale. Mon premier stade n'avait même pas de tribune, j'aime toujours y retourner. Quand je vais chez mes parents, je vais toujours voir le champ où mon père m'a emmené pour la première fois."

Envisagez-vous de construire un nouveau stade pour les féminines et les U23 ? 

"Je suis content de la façon dont nous avons vécu le football féminin, nous avons reçu tellement de compliments et nous en étions très heureux. Oui, nous avons ce projet en tête pour un nouveau stade, malheureusement la pandémie a stoppé bien des choses. Nous avons dû arrêter mais à l'avenir nous espérons le faire, pour le moment le projet est arrêté."

Comment avez-vous vécu la période de la crise sanitaire et le fait de ne pas avoir vos fans derrière vous ?

"Oh oui, un moment très difficile à vivre. Je dois dire que nous, en tant que football, avons eu de la chance. Nous avons pu faire notre travail différemment des autres. C'était très différent, sans personnes, sans fans, sans passion. Championnat différent, très difficile et ce n'était pas exactement ce que le football devrait être. Je vous assure que les joueurs le ressentent et ont une intuition sur leur performance. Seuls les fans vous font aller plus loin, ils vous donnent un coup de pouce et vous sentez que vous devez aller plus loin. le sentiment d'être apprécié parce qu'ils vous craignent. Je suis heureux que le gouvernement nous ait donné un coup de main : 75%  de jauge dans les stades c'est bien, mais nous attendons tous. L'espoir est de atteindre 100%. Ce sera très agréable".

 

"Les joueurs doivent être forts et ne pas avoir peur"

 

 

Que dire sur le nouveau projet de la Juventus ? 

"Pendant toutes ces années, beaucoup de choses ont été gagnées avec une équipe très expérimentée. Maintenant, il est juste de reconstruire quelque chose d'important mais les temps de la Juve ne s'arrêteront jamais. Nous investissons dans de jeunes joueurs importants, l'avenir appartient à la Juve. Mais on pense aussi au présent. Nous avons gagné le Scudetto, remporté deux coupes. Certaines équipes n'ont rien gagné depuis dix ans, on vit avec cette pression de devoir toujours gagner. Nous y sommes habitués, ceux qui travaillent pour la Juve doivent le savoir, ils doivent être forts et ne pas avoir peur".

Que dire de la saison et du match à venir face à la Lazio Rome ? 

"La saison est délicate on ne pas le nier mais il y a beaucoup de mieux. L'ajustement est là, après avoir changé d'entraîneur. Il a fallu du temps, mais les autres courent et on ne peut plus s'arrêter. Il faut toujours du temps quand on change de coach car les joueurs doivent s'adapter rapidement à ses consignes. Contre la Lazio, ce sera un match magnifique entre deux grandes équipes qui s'affrontent et deux techniciens qui gagnent. Ils prépareront certainement quelque chose de spécial, ce sera beau à voir, à nous de répondre favorablement.

Quel est votre meilleur match cette saison ? 

"Selon moi, c'est la victoire contre Chelsea en Ligue des champions qui a été le plus beau match du début de saison. Contre Chelsea, nous avons gagné et comme le dir notre président, le meilleur est toujours le suivant. C'est difficile de réussir un match, la beauté de la victoire est toujours dans l'ADN de la Juve".

Quel message avez-vous envie de faire passer aux joueurs ? 

"Pas vraiment de message je leur fait confiance tout comme avec le coach. Pour nos fans qui viennent en nombre nous voir jouer, il est important que l'équipe et les joueurs se rendent compte qu' ils doivent montrer aux fans leur passion, quelque chose de spécial. Et vouloir montrer aux gens qu'ils vont au stade pour s'amuser. Les joueurs doivent toujours être responsables. Ils doivent toujours pouvoir représenter ces couleurs. La fierté est pour tous ceux qui parviennent à atteindre ce niveau d'équipe".

 

"Je suis un étranger qui fait partie de la famille"

 

Votre relation avec le club 

"Je suis ici depuis vingt ans, je suis un étranger qui fait partie de la famille. Je dois remercier tous les gens de la Juventus, la famille Agnelli qui m'ont donné l'opportunité de travailler ici. Le sens des responsabilités est énorme , pour rendre ce qu'ils m'ont donné."

Pas trop difficile de rester dans les tribunes ?

"Nous avons vieilli maintenant, nous voyons les garçons aller si vite que je ne pourrais pas y aller comme ça. Mais les premières années, quand vous vous sentez toujours comme un ancien footballeur, vous ne pouvez pas abandonner le ballon comme ça. Je me suis imaginé plusieurs fois sur le terrain avec le public si proche, cela vous donne quelque chose de plus. Je crois que tous les stades du monde avec des gens proches avoir quelque chose en eux. Nous pouvons être heureux et chanceux d'avoir une propriété qui, il y a dix ans, a pensé à construire un bijou que tout le monde, fans et joueurs, peuvent apprécier."

Sujet dans l'actualité, comment lutter contre le racisme ?

"Le chemin que nous avons emprunté est tout à fait correct. Nous avons un système de caméra qui nous permet de visualiser et éventuellement de punir. Tous les clubs devraient en faire de même, ce sont des investissements limités par rapport à ce qui est généralement dépensé pour le football. Tout le monde devrait le faire. C'est important le lutter contre ce fléau."

Que pensez-vous du fair-play financier ?

"Le fair-play financier ne fonctionne pas, j'espère que l'UEFA l'a remarqué. La bonne idée du football est de dépenser ce que l'on gagne, de s'autofinancer. Ne dépensez pas plus, c'est une ligne que vous devez avoir".







Copyright © 2018 - 2021 - JUVENTUS-FR.COM - Tous droits réservés.

Juventus-fr.com est le site de la première communauté francophone de la Juventus de Turin. Il vous permet de suivre toute l'actualité de la Juventus, en français. Actualité générale, Interviews, Calendrier, Classement, Mercato, Juventus Women, Primanvera, Jeunes,...

Ce site n’est pas le site officiel de la Juventus Football Club S.p.A. – Les marques, signes, et écusson sont la propriété exclusive de la Juventus – Le site officiel de la Juventus est www.juventus.com

Juventus-FR

GRATUIT
VOIR