Nedved: « Un fuoriclasse revient sur le banc »

En marge d’un évènement marketing de Jeep à Courmayeur, Pavel Nedved, de plus en plus présent aux côtés de l’équipe cette saison, a relâché quelques déclarations aux micros de Sky Sport 24. L’évènement du week-end, c’est le retour d’Antonio Conte dimanche sur le banc de la Juventus: « Dimanche, c’est un fuoriclasse du banc qui revient, sa grinta et ses cris sont de retour. Ce sera dur de nous arrêter maintenant que sa suspension est terminée. Je n’aimerais pas être un de ses joueurs, quand j’imagine à quel point il sera motivé. De plus étant un ailier, je pense que ça n’aurait pas été le top de l’avoir un entraineur tant il hurle (rires ndlr) . Finie la fête maintenant pour qui descendra sur le terrain… Mais il faut quand même féliciter l’équipe pour sa réaction dans cette situation. En connaissant Antonio, je sais qu’il a souffert au cours de cette période, je lui souhaite de laisser tout ça derrière lui et de regarder vers le futur« .

Il a ensuite évoqué les performances de l’équipe aux cours des dernières semaines: « Cette équipe commence à ressembler à la Juve dans laquelle je jouais. Elle a gagné le scudetto. Rééditer cela sera difficile, mais je vois une grande détermination de la part de tous. Après la qualification à Donestk, les garçons pensent déjà à la rencontre de Palerme, c’est le bon état d’esprit dans le football moderne. Champions? Si nous jouons un jeu digne de la Juve et que nous ne concédons rien ou presque aux adversaires. Tout dépend de nous« .

La Champions League: « Je félicite l’équipe pour la qualification, c’est un excellent résultat, nous sommes revenus parmi les grands d’Europe et essayons de profiter de ce bon moment en championnat aussi. Dans ces compétitions, ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent, c’est un tournoi difficile où il suffit que tu rates une mi-temps pour être éliminé. Il y a peut être trois ou quatre équipes plus fortes que nous sur le papier mais tout est possible. Pour le tirage au sort, j’éviterais le Real Madrid, ce serait un match très difficile. Après, on peut toujours tomber sur un adversaire moins réputé mais en grande forme au moment où les affronte. Cependant, cherchons à faire le meilleur parcours possible. En tant que joueur, j’étais arrivé avec l’objectif de gagner cette coupe, je serais quand même content de la gagner en tant que dirigeant « .

Sur le mercato, le discours est proche de celui de Marotta: « L’équipe est très bien comme ça, même en l’absence de Conte sur le banc ils ont fait quelque chose d’extraordinaire. Je ne vois pas de raison de retourner sur le mercato, l’équipe est armée pour lutter jusqu’au bout dans toutes les compétitions. Nous savons cependant où on peut s’améliorer et si il y a des occasions en Janvier, on interviendra« .

Enfin, en tant qu’ancien lauréat, Pavel a donné son avis sur le Ballon d’Or: « J’ai été chanceux quand je l’ai gagné vu qu’en 2003, il n’y avait ni Euro, ni Coupe du Monde. Pirlo a moins de chance. Même dans sa meilleure année, il ne peut lutter avec des joueurs comme Cristiano Ronaldo et Messi, qui seront durs à battre tant ils marquent. Mais Andrea le mériterait, il n’y a pas deux joueurs comme lui dans le monde et quand il se retirera, ce sera dur de le remplacer« .

Vous souhaitez commenter cette actualité? Rendez-vous sur notre forum