Mancini: « Confiant pour mardi. Le public nous aidera »

Roberto-Mancini-Manchester-CityL’entraîneur du Galatasaray, Roberto Mancini, a accordé un entretien exclusif au quotidien Tuttosport dans lequel il parle du match européen de mardi soir entre son équipe et la Juventus.

Il est tout d’abord revenu sur le match de l’aller, qui s’était terminé sur un partage (2-2): « A l’aller, c’était un match un peu particulier étant donné que je n’étais arrivé à Istanbul que deux jours plus tôt. Nous avions disputé un bon match qui nous avait permis de bien repartir dans le groupe. E si aujourd’hui nous sommes toujours en course pour la qualification c’est parce que jusqu’à présent nous avons fait de bonnes choses ».

Si la Juve n’aura besoin que d’un seul point, le Galatasaray n’aura quant à lui pas d’autre choix que de s’imposer: « Nous devrons être sereins, sans être nerveux ou douteux. Nous devrons monter sur le terrain en étant conscients d’avoir nos chances. Nous jouerons à domicile et ce sera un avantage, tout est possible dans un grand match. Nous savons que la Juventus est une grande équipe et qu’il sera difficile de la battre, mais avec un peu de chance comme ce fut le cas à l’aller et avec nos qualités et de l’attention nous pouvons nous qualifier. Je suis quelqu’un d’optimiste par nature ».

Il ajoute: « La Juventus a l’avantage de pouvoir se contenter d’un nul pour se qualifier. Nous avons un grand respect pour eux : c’est une des meilleures équipes d’Europe, il progresse d’année en année et ce sera donc un match difficile pour nous. Mais comme l’a dit Buffon, nous avons un grand public, vraiment extraordinaire et je crois que cela pourra nous aider dans un match aussi important ». L’absence de Pirlo? « Pirlo est un joueur fondamental, celui qui dicte le jeu. Mais même s’ils n’ont pas Pirlo, ils ont Vidal, Marchisio et Pogba. Pogba me plaît énormément. C’est un excellent joueur qui démontre qu’il a un grand potentiel. Il y a deux ans, avant qu’il aille à la Juve, nous aurions pu le prendre gratuitement à City. Sincèrement, je ne sais pas pour quelle raison ils ne l’ont pas recruté ».