Conte: « L’antipathie doit être une fierté »

A la veille du déplacement de Parme, Antonio Conte tenait ce matin au Juventus Media Center de Vinovo la traditionnelle conférence de presse.Voici les différents thèmes abordés :

FATIGUE APRES LE MATCH CONTRE LE MILAN – « Les nonante minutes de mercredi ont sans aucun doute été très intenses car aussi bien nous que le Milan voulions passer le tour, il y avait un objectif important au bout. Nous y avons laissé beaucoup d’énergie que ce soit d’un point de vue physique que mental, mais nous sommes préparés et je suis convaincu que ce match ne se fera pas ressentir demain à Parme ».

POLEMIQUE MARCHISIO-NAPLES – « Je suis convaincu que Claudio a répondu d’un point de vue purement sportif à une demande bien précise. Il a parlé d’antipathie sportive : je suis certain que quand Naples affronte la Juve elle se donne encore plus. Avant, il y avait une rivalité sportive avec l’Inter et le Milan, maintenant Naples est également entré dans le cercle des grands et elle doit donc être fière d’être devenue antipathique ».

ATTENTION A PARME – « C’est une équipe très en forme qui vient d’aligner quatre victoires consécutives et elle n’a jamais perdu à domicile. C’est un terrain difficile et ils voudront disputer un très grand match, tout comme nous. Je suis convaincu que ce sera un beau match car Parme joue au football à visage découvert ».

SITUATION DES BLESSES – « Nous suivons les conditions de Vucinic avec une grande attention. S’il est en mesure de le faire, il jouera, autrement nous ne prendrons pas le risque de l’aligner et de le perdre pour une longue période. S’il ne joue pas, j’ai de très bonnes alternatives pour le remplacer. Peluso ? A vous entendre, on dirait qu’il est à la Juve depuis très longtemps. Je confirme qu’il s’agit d’un excellent renfort pour nous car il peut jouer à deux places ».

LES CONDITIONS GENERALES DE MATRI ET QUAGLIARELLA – « Les saisons faciles n’existent pas pour les joueurs de la Juve. Quand tu portes ce maillot, tu es toujours sous examen. Regardez Giovinco qui est à peine parvenu à faire taire les polémiques. Un jour tu peux être un top player et un autre jour un pip player. J’ai confiance en mes attaquants. Le temps qu’ils jouent ne m’intéresse pas, la seule chose qui m’intéresse est comment ils jouent. Matri a par exemple été décisif à Cagliari. Idem pour Quagliarella contre Chelsea. Au niveau psychologique, jouer à la Juve est complètement différent que de jouer dans un autre club ».

LE REMPLACANT DE MARCHISIO – « Giaccherini ou Pogba. Giaccherini est celui qui a le plus payé de l’explosion de Pogba. Paul ne représente pas le futur, mais le présent de cette équipe. Il peut progresser, surtout au niveau de l’agressivité, mais il a des qualités incroyables. Ce sera un choix difficile pour moi, mais je prendrai la décision sereinement ».

MERCATO – « Les évaluations, nous les faisons en calculant tout. Si nous avons la possibilité de recruter un joueur qui augmente les qualités du noyau, pourquoi pas, mais il y a une différence entre l’écrire et trouver la bonne affaire. En janvier, il n’est pas simple de trouver un joueur qui peut t’aider à améliorer ton groupe d’un point de vue qualitatif ». Immobile ? « C’est un joueur pour lequel j’ai une grande estime et une grande affection. Je l’ai vu grandir à la Juve et je l’ai eu avec moi à Sienne lors de la première partie de la saison. C’est un garçon sérieux qui a une grande envie de gagner. Nous le suivons attentivement ».

UN MOIS INTENSE ATTEND LE GROUPE – « Jouer huit matchs en trente jours sera difficile. Après le match contre la Samp, j’ai dit au groupe qu’il faudra serrer les dents durant ce mois. Nous devrons aborder des matchs difficiles sans des joueurs importants comme Chiellini, Marchisio, Asamoah, Pepe et Vucinic. Le turnover sera nécessaire mais il sera évalué match après match. Je dois préserver mes joueurs de façon à éviter d’autres blessures ».

Vous souhaitez commenter cette actualité? Rendez-vous sur notre forum